Représentation

L’ATIC est le champion des droits du secteur de l’industrie. La représentation de l’ATIC permet un front uni pour défendre les droits de l’industrie du transport de fret international auprès des gouvernements, des organisations non gouvernementales et autres intervenants du point de vue national et international.

Avec l’aide de bénévoles dévoués dans les comités nationaux, l’association recueille des commentaires et des conseils d’experts des quatre coins du pays. Les membres des comités consacrent d’innombrables heures à fournir des commentaires aux organismes gouvernementaux dans la mise en œuvre de changements au cadre législatif et réglementaire. L’ATIC exprime une voix représentative et efficace à tous les niveaux de gouvernement tel que l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), Transports Canada sur les questions touchant la sûreté du fret aérien, et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) parmi d’autres. Des exigences réglementaires de plus en plus complexes, comme le nouveau programme du manifeste électronique de l’ASFC et les politiques d’inspection des conteneurs, demandent une certaine vigilance et une attention constante afin d’améliorer les processus. L’ATIC présente le point de vue de l’industrie aux agences gouvernementales, aux ports et aéroports, et aux transporteurs dans tous les modes.

L’ATIC joue également un grand rôle dans l’amélioration du mouvement du fret maritime au Canada, où les questions liées aux capacités et aux ressources sont au cœur des préoccupations. Avec l’encombrement portuaire et les retards dans le mouvement des conteneurs, le coût du transport international au Canada s’alourdit de sommes colossales. Un dialogue respectueux avec les administrations portuaires, les associations de transporteurs et autres intervenants du secteur améliorent les échanges commerciaux du Canada.

La participation à plusieurs forums internationaux permet de faire entendre la voix du Canada sur la scène internationale. Par exemple, l’ATIC est membre de la FIATA, la plus grande ONG de transport au monde dont le siège se trouve en Suisse, et donne son avis dans différents domaines d’action. Qu’il s’agisse de revoir les règles UCP 600 reformulées par la Chambre de commerce international ou d’assister à un forum sur la nouvelle convention de la CNUDCI sur le transport des marchandises par mer, les membres de l’ATIC participent et s’expriment au nom de tous les expéditeurs commerciaux du Canada.

Nous obtenons nos renseignements auprès de nombreuses sources, nous les analysons, les compilons en éléments essentiels, puis nous communiquons la substance aux membres. Nous fournissons de l’information ciblée et en temps opportun dans nos bulletins électroniques quotidiens qui contiennent les dernières nouvelles de l’industrie; un magazine biannuel “The Forwarder” qui publie des articles qui suscitent la réflexion et amènent des perspectives; et un site Web interactif. En tant que représentant de la communauté des transitaires, l’ATIC fait preuve de leadership par la représentation,

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ :

L’ATIC n’est pas un cabinet d’avocats et n’emploie pas un avocat ou toute autre personne qualifiée pour donner des conseils juridiques au secrétariat. L’ATIC offre à ses membres des conseils d’orientation et une assistance fondées sur l’expérience accumulée par ses membres et son personnel, et ce, gratuitement et sans responsabilité pour les pertes ou dommages de toutes sortes découlant de l’utilisation, à bon ou à mauvais escient, de cette information, même si les pertes ou dommages résultent ou découlent de la négligence de l’ATIC ou de la négligence de ses employés.

L’ATIC NE PEUT DONNER ET NE DONNE PAS DE CONSEILS JURIDIQUES. Seul un avocat qualifié, autorisé à exercer dans votre juridiction et dûment retenu peut donner des conseils juridiques. Si vous pensez avoir un problème d’ordre juridique, vous devez requérir l’avis d’un professionnel qualifié.